Lëgiyan

Lëgiyan, encore secouée par le passé, est en cour de reconstruction, joignez-vous au peuple de ce monde en ruine et redonnez lui sa gloire d'antan...
 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Les Chroniques d'Hera

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Goju Sulfam

avatar

Nombre de messages : 9
Type de combattant : Arbalétrier
Statut social/Métier : Célibataire/forgeron itinérant
Race : Humain

Compétences et équipement
Compétences:
0/30  (0/30)
Expériences:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Les Chroniques d'Hera   Dim 20 Juin - 15:21

Tout de suite c'est un titre pompeux, oui, j'assume ! C'est surtout que pour le moment j'en ai pas d'autre. J'en changerais probablement quand j'en aurais trouvé un de plus adapté.

Je vais vous laisser découvrir mon univers au fil de ses quelques chapitres écrient par moi (non sans blague). Je suis relue par "bonpatron.com" donc l'orthographe n'est pas parfaite vous vous en doutez bien.

Il est possible qu'au fil des lignes vous trouviez que certain personnage ressemble de près ou de loin à des personnages connues dans des livres, à la TV, des fictions lisibles sur le net voir même certain personnage du RP. Faut savoir que je compile mon imaginaire à partir de ce que je connais, donc fatalement il y a parfois des airs de déjà vu. Si jamais un ou plusieurs personnages/lieux/évènements ressemble trop à une de vos créations à votre gout, contacté moi par MP, mais en général les ressemblances flagrante sont là a titre de clin d'oeil.

Sur ce je vous souhaite bonne lecture et plonger au coeur de ce qui fait mon imaginaire, n'oubliez pas, la sortie c'est derrière le lapin blanc en retard !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goju Sulfam

avatar

Nombre de messages : 9
Type de combattant : Arbalétrier
Statut social/Métier : Célibataire/forgeron itinérant
Race : Humain

Compétences et équipement
Compétences:
0/30  (0/30)
Expériences:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: Les Chroniques d'Hera   Dim 20 Juin - 15:22

Réserver pour le future lexique.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Goju Sulfam

avatar

Nombre de messages : 9
Type de combattant : Arbalétrier
Statut social/Métier : Célibataire/forgeron itinérant
Race : Humain

Compétences et équipement
Compétences:
0/30  (0/30)
Expériences:
0/400  (0/400)

MessageSujet: Re: Les Chroniques d'Hera   Dim 20 Juin - 15:24

Chapitre‭ ‬1 :‭ ‬l’Hippocampe‭



Nous sommes une belle journée d'octobre 2398, sur une petite planète nommée Abodis, quelque part du côté de la constellation du scorpion. Fut un temps elle a appartenu à la confédération terrienne, mais cela fait longtemps que c'est du passé. La Terre justement, ce n'est plus qu'un tas d'astéroïdes qui divaguent, suite à la catastrophe du « Power Center », ce qui devait être la plus puissante installation de production d'énergie de la galaxie, mais qui n'était rien d'autre qu'une grosse bombe. Mais c'est du passé ...

C'est un astroport de province, comme tout astroport de ce genre il est petit, démodé et a besoin d'un bon coup de peinture. Mais il remplit son office, c'est tout ce qu'on lui demande après tout. Devant, un petit véhicule aéroglisseur. Un modèle déjà ancien qui rappelle par son désigne les antiques véhicule à roue et à essence de la mère terre. D'après les publicités sur les portières il s'agit d'un taxi. Il en sort 2 personnes, le premier est un humain typé asiatique d'environ 20 ans, 1m85, 75 kg, un peu de ventre, cheveux noir et yeux marron le tout en bermuda et t-shirt. La seconde est une jeune ornel, 2m60 pour 95 Kg, la peau constituer d'écaille marron semblable à celle des poissons, 2 paires de bras pour des jambes interminables et un visage sans nez. Une simple tunique munie d'un trou pour laisser place à une queue d'environ un mètre l'habille sans chichi.


Humain : T'est sûr que c'est la ?

Ornel : Tu sais aussi bien lire que moi Elrique, alors pourquoi ce doute ?

Elrique : J'en sais rien Linio ... Peut être parce que je ne vois pas de vaisseau cargo posé là dedans.

Linio : Il vient peut-être nous chercher en navette, allez dépêche toi on va être en retard.

Ils n'ont pas beaucoup de bagage a enregistré que ce soit l'un comme l'autre, aussi l'enregistrement se fait très rapidement. Renseignement pris le pilote de « l'hippocampe » devrait les attendre sur le tarmac, en navette effectivement. L'engin en question accuse son âge respectable, probablement 50 ans peut-être plus. Sa forme se résume à un gros cube sur lequel on a greffé des réacteurs et un pare brise, le tout monté sur des pattes de mouche couverte de rouille. Le pilote lui-même, humain, aborde un oeil électronique à droite et un bras métallique, là aussi à droite. L'homme en lui-même semble avoir une trentaine d'années et porte une combinaison qui doit être aussi vielle que la navette elle-même.

Pilote : Bonjour

Linio : Zendar Hornal je présume ?

Zendar : Tout à fait, c'est vous les passagers pour Yolnaka ?

Elrique : Oui, c'est votre vaisseau ?

Zendar : Ouais, ce n'est pas le grand luxe mais pour le prix faut pas demander un palace spatiale.

L'intérieur est comme l'extérieur, terne et sans charme. Le tableau de bord taché rassemble les instruments, dont certain demande un petit coup sur le cadrent pour s'allumer. Une simple banquette en plastique accueille les 2 passagers sous une lampe grille depuis probablement des années. Une vague odeur de fiente et de carburent flotte dans l'air et complète le tout. Le vaisseau passe le contrôle technique, mais il ne faut probablement pas trop lui en demander ...

Étonnamment le décollage se passe sans encombre, si ce n'est une vibration agaçante, ce qui rassure quelque part Linio et Elrique. Si la navette vole, le cargo probablement aussi ... L'orbite est vite rejointe, puis 10 minutes plus tard c'est la petite station spatiale qui est en vue. Des vaisseau de toute sorte y sont arrimées, du petit bolide Etrker a l'imposant vaisseau Tracer, en passent par les paquebots de luxe et quelques navettes militaires.


Linio : Hé Elrique, t'a vu le vieux coucou à l'atelier, ça vole encore ?

Elrique : Il y en a qui n'ont pas peur, je ne suis pas persuadé qu'il puisse allez bien loin.

Zendar : Dites-moi les tourtereaux, vous avez du courage j'espère ?

Linio : Tourtereau !?

Elrique : C'est ma secrétaire, non ma compagne. Mais pourquoi donc devrions-nous avoir du courage ?

Zendar : Bah je ne sais pas, d'après ce que vous dites faut en avoir pour monter à bord de l'hippocampe.

Linio : C'est votre vaisseau cette boite de conserve ?

Zendar : Doucement ma p'tite. Il n'est pas tout jeune c'est vrai, mais il a toutes ses autorisations de vol contrairement à certain.

Elrique : Pour le prix du voyage, on ne pouvait pas en demander beaucoup plus Linio réfléchie une minute.

Zendar : Je vole personne, pour 3600 crédits par personne il ne faut pas demander la lune et traversé 6931 parsecs et des bananes à bord d'un vaisseau de luxe.

L'hippocampe est à l'image de sa navette. Cubique, de couleur passer et vraiment vieillot dans son apparence. Grossièrement il ressemble à des conteneurs soudés ensemble sur lesquels on a fixé quelque câble, des hublots et 2 réacteurs conventionnelle à hydrogène, ajouté par-dessus quelques antennes et un système d'hyperproduction dépassé en forme de U inverser et vous avez une image fidèle de l'appareille, bien loin du petit animal marin d'on il porte le nom.

Un conteneurs fait office de garage à navette, dans lequel Zendar viens tout naturellement placer son cube volant. La porte fermée et l'atmosphère faite, il accompagne ses 2 passagers à la rencontre de ce qui doit être le « garagiste ».


Garagiste : Salut Zendar, alors sa gaz ?

Zendar : Bof comme d'hab, je transbahute des caisses de machin et de chouette.

Garagiste : Tu prends des passagers maintenant ?

Zendar : Ça paye les réparations, alors tu m'annonces quoi de beau cette fois si ?

Garagiste : Ta mise à jour pour l'instrumentation et l'ordinateur est faite, mais c'est la dernière. La prochaine fois ton vaisseau c'est à la casse qu'il va. La bidouille ça va bien, mais il arrive un moment ou sa ne passe plus.

Zendar : Je sais bien ...

Linio : Bidouille ?

Garagiste : Ho rien de dangereux, c'est adapté le neuf sur du dépasser. Ça passe au contrôle sans plus. Ça te fait 9860 crédit.

Zendar : je te paierais dans 2 semaines

Garagiste : Encore !? Tu me fais ce coup la à chaque fois.

Zendar : Je sais bien mais contrairement au reste de ta clientèle je ne suis pas plein aux as.

Garagiste : Ça va que je te connais bien, mais le grand chef a gueulé, il veut plus de mauvais payeurs et ça tu le sais.

Zendar : Je ne suis pas mauvais payeur, je demande juste un délai ce n'est pas l'apocalypse non plus.

Garagiste : Je sais bien, mais le grand chef il voit surtout de l'argent qui se balade

Zendar (soupire) : Mouais ... Avec un acompte ça lui plait plus ?

Garagiste : Désolé mec, c'est cash ou le vaisseau reste ici

Zendar : QUOI ! Mais si je reste là je ne pourrais pas du tout le payer !

Garagiste : Hé gueule pas sur moi ! Je n'y peut rien j'ai des consignes !

Zendar : Bon bon ... Vous avez qu'à aller vous installer, ce n'est pas bien grand alors vous devriez trouver les cabines.

Elrique : Ok, tu viens Linio ? (s'éloigne avec la concernée)

Elrique et Linio trouvent asses rapidement leur cabine sur le pont supérieur,‭ ‬effectivement le vaisseau n’est pas très grand,‭ ‬dans une cinquantaine de mètre on case le poste de pilotage,‭ ‬3‭ ‬cabines pour‭ ‬2‭ ‬personnes,‭ ‬une salle de vie/salle à manger/cuisine/réunion,‭ ‬un bureau et un bloc sanitaire rassemblé sur la moitie de la longueur de l’appareille.‭ ‬La décoration est comme le reste,‭ ‬élémentaire,‭ ‬quelques photos dans le salon,‭ ‬rien de plus.‭ ‬Des murs uniformément blanc rayé par endroit,‭ ‬conséquence de l’usure.

Linio : Espérons que tout se passe bien ...

Elrique : Il n'y a pas de raison, les cabines sont propres, la cuisine à l'air propre aussi et puis il n'y a que 3 jours de voyage

Linio : Ouais ... T'est vraiment obligé d'y aller à se séminaire ?

Elrique : Tu plaisantes ! Pour une fois que les Nexialistes reçoivent une invitation officielle je ne vais pas cracher dessus.

Linio : Ils auraient pu te payer un billet pour prendre autre chose qu'une poubelle volante quand même.

Elrique : Tu exagères, est puis ce n'est pas si mal il aurait pu transporter des cochons, sa pue un cochon tu sais ?

Linio : T'est bizarre, optimiste avant tout.

Une petite heure plus tard, Le pilote et propriétaire de l'engin fait son retour à bord. Après quelques explications de base sur les consignes de sécurité, il prend les commandes de l'appareille et prend enfin la route avec quelques heures de retard. D'après les explications, l'itinéraire fait un crochet de quelques années lumières pour prendre une cargaison à Ultrasdem, pour l'acheminer jusqu'à la station de Ouscal, perdu aux milieux du vide stellaire. De là ils prendront l'espace vers Yolnaka. Un itinéraire loin d'être touristique, mais normalement sans encombre. 3 jours plus tard ils seront à destination où se trouve l'un des plus grands séminaire scientifique de la galaxie. Un rendez-vous du savoir ou s'échange des informations sur les plus grandes sciences connue entre la plupart des espèces intelligentes.

Jus-qu'il y a peu de temps les Nexialistes n'y étaient pas les bienvenus à cause de leur caractère généraliste à l'opposer des politiques de spécialisation généralement mise en place. Un nexialiste à des notions dans toutes les grandes sciences, cependant il n'a de solides connaissances que dans un ou deux domaines sans en être pour autant un spécialise, de se fait ils sont parfois considérés comme des scientifiques ratés, bien que l'objectif est tout simplement de facilité l'interaction entre des différentes disciplines qui ne communiquent quasiment pas, en cela ils sont le carrefour des connaissances par excellence rêver par les grands industriels.

Aux environ de 21h, le repas est servi dans la pièce de vie. Étrangement il est plutôt fournit et appesantissent qui plus est. Au moins une bonne surprise à bord. Malheureusement Linio se sent barbouiller, peu habituée aux voyages spatiaux et à la gravité artificielle quelque peu capricieuse. Elrique lui s'y est rapidement fait, comme savent si bien le faire les humains aux conditions varier.


Elrique : Ça fait longtemps que vous faites ça ?

Zendar : 10 ans, j'ai commencé en sortent de l'armé.

Linio : Vous avez fait l'armée astralienne ?

Zendar : Non, auranienne. C'est obligatoire là-bas le service militaire, en temps de guerre comme en temps de paix. Je suis électricien civile à la base, mais à la spatiale ils voulaient des pilotes de cargo. Évidemment au bout de 4 ans il n'y avait plus de poste, alors je me suis reconvertie dans ce que je savais faire.

Elrique : Ça a l'air de vous chagriner.

Zendar : Non, c'est sympa on est payé à voyager, c'est juste que le salaire est une misère, le vaisseau en panne tous les 4 matins et que l'on est traité comme de la merde par les clients. C'est sûr que je n'ai pas le prestige d'un tracer.

Linio : C'est à l'armée que vous ... Enfin ...

Zendar : Que je me suis fait ferrailler ? Et encore ce que vous voyez ce n'est rien, en gros il me manque toute la partie droite de mon corps. J'ai plus de moelle épinière, il me manque un rein, j'ai plus de coeur, pas plus de foie et je ne sais plus trop quoi. J'ai reçu une douche d'acide en déchargent une de ses saloperies de cuve de système de refroidissement. L'armé ma retapé, mais évidemment c'est loin d'être du haut de gamme.

Elrique : Ça ne se voit pas trop.

Zendar : Ça va que je suis habillé, ça cache les horreurs *éclate de rire* Vous vous doutez que ça n'aide pas à la reconversion civile non plus ... Sans compter que ça coute chére en entretien.

Linio : Ce n'est pas à vie ? Je croyais qu'une fois posé c'était terminé ?

Zendar : Les nouveaux modèles oui, mais il y a 10 ans dans le bas de gamme il ne falait pas rêver. Une fois par an c'est révision complète, tous les 3 ans je passe sur le billard pour faire graissé mon cœur artificiel et changer les filtres.

Elrique : Ce n'est pas trop dur à supporter ?

Zendar : Je fais avec *soupire* Et vous vous faites quoi de vos journées ?

Elrique : Moi je passe mon temps entre mes bouquins et les éprouvettes, une ou deux experiances de temps à autre ...

Zendar : Ha ? Un scientifique ? Physique ? Biologie ?

Elrique : Non, nexialisme pour le meilleur et pour le pire

Linio : Surtout pour le pire des caisses

Zendar : C'est bien les nexialistes, au moins on peut discuter avec *rire* Ça change de ses coincés en blouse blanche qui ne décoche pas un mot.

La soirée ce fini tôt, Elrique et Linio on pris chacun une cabine, Zendar reprend les commandes pour quelques heures jusqu'à se mettre en orbite autour d'une planète, compagne d'une étoile en fin de vie qui éclaire de sa lugubre lueur rouge des astres qui ont peut-être abrité la vie il y a quelques millénaires, aujourd'hui désolé. Toutes lumières éteintes le vaisseau disparait, seul les feux de position rappelle que la vie a fait une entrée éphémère dans le système d'Ori'Ad'ka'lesh'ka, l'étoile mourante en Ornelie.

-----------------------------------------------------------------------

Et non, il y a pas de dragon, ni d'elfe etc ... Du moins pour le moment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Chroniques d'Hera   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les Chroniques d'Hera
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Chroniques du Monde émergé
» Les Chroniques de krondor
» Chroniques de la Tour de Laura Gallego Garcia
» V.2.0 Les chroniques d'Aaron Knight alias Light.
» LES CHRONIQUES DE NARNIA

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Lëgiyan :: Partie HRPG :: Partie HRPG :: Créations-
Sauter vers: